Laboratoire de cirque équestre
Rencontre Professionnelle « le cirque en région »
Categories: Communiqué

Synthèse de la Rencontre professionnelle
Le Cirque en région
29 août 2012


 

Rédaction et synthèse : Sandrine Lambert

Participants présents :

  • Alain Veilleux (Directeur de La Centaurée, Notre-Dame du Rosaire)
  • Marie-Claude Roulez (Directrice par intérim de l’Ecole de cirque, Iles-de-la Madeleine),
  • Yves Neveu (Directeur de l’Ecole de cirque, Québec),
  • Jonathan Laflamme (Directeur de l’Ecole de cirque, Gaspé),
  • Sylvie François (Directrice de l’Action Culturelle du Cirque du Soleil, Montréal),
  • Samuel Tétreault (Co-directeur artistique des 7 doigts de la main, Montréal),
  • Alain Filion (Directeur du théâtre, de la littérature, des arts multidisciplinaires et des arts de la scène au CALQ, Montréal),
  • Christophe Rousseau (Directeur des communications de l’Ecole de cirque de Montréal),
  • Virginie Guibert (Chargée de projet au sein de l’école de cirque, L’Islet)
  • Patrick Bérubé (Ecole de cirque, L’Islet),
  • Marc  Lalonde (Directeur de l’Ecole de cirque, Montréal)
  • Agathe Alie (Adjointe au vice-président Citoyenneté et Directrice des Affaires Publiques, Cirque du Soleil, Montréal)
  • André Garon (Responsable des programmes circassiens de l’Ecole de cirque, Disraeli)
  • Nicolette Hazewinkel (Directrice générale et artistique du Cirque Akya et Productions Eclats de rire, Longueuil)
  • Marie-Claude  Bouillon (Directrice artistique de la Luna Caballera, Notre-Dame du Rosaire)
  • Suzanne Samson (Directrice d’En Piste, Montréal)
  • Alessandra Di Noto (Responsable des services aux membres et des communications d’En Piste, Montréal)
  • Noémie Gervais (Co-fondatrice de Vague de Cirque, Iles-de-la-Madeleine)
  • Sandrine Lambert (Travailleuse culturelle autonome mandatée pour la coordination de cette rencontre par La Centaurée, Québec)

Mot d’accueil et de bienvenue par Alain Veilleux

Je souhaite la bienvenue à tout le monde et rappelle qu’il était important d’inclure cette rencontre professionnelle dans le cadre des 20 jours de laboratoire de cirque.

La Centaurée organise depuis 2 ans les 20 jours de laboratoire de cirque. Il s’agit d’un moment de construction qui permet la rencontre avec le public et une partie du milieu du cirque.

Il est essentiel de réunir les acteurs du milieu de cirque afin de se reconnaître dans ses différences, et de réfléchir à comment travailler ensemble à ce développement non seulement dans les grandes villes mais surtout dans les régions à faible densité de populations.

Cette rencontre a lieu suite à la réalisation du diagnostic sectoriel des arts du cirque commandé par En Piste et à la formation du comité multi-régional à l’occasion du dernier forum national d’En piste en 2012.

La création est organique pour les arts du cirque. Nous assistons à une migration des artistes vers les grandes villes. Comment créer les conditions nécessaires à la création en région ?
La Centaurée s’inscrit contre cet exode. Elle veut créer une densité artistique dans cette région et dans d’autres régions également. L’important est de pouvoir créer dignement ici et permettre la survie des artistes ici. La participation citoyenne d’artistes dans les communautés fait une différence et La Centaurée veut voir cette différence exister.
Jouer en région permet une diversité artistique. Il est important de pouvoir offrir au public de l’art même quand ils sont hors des grandes métropoles ; il est tout aussi important de pouvoir offrir à un public spécialisé un cirque de proximité à échelle humaine.
Jouer à Montmagny offre à l’artiste un cadre unique pour poser un autre regard sur sa pratique.
La Centaurée offre la possibilité de lieux à construire. Ce projet rend possible une pluralité d’expériences, pour aller vers un territoire de cirque québécois nouveau et ouvert. Il est important de travailler à solidariser tous les efforts qui sont en train de se faire.

« En raison de sa vocation à modeler la société de la connaissance, à créer des emplois, à régénérer l’espace urbain et à favoriser l’inclusion sociale, la culture contribue à améliorer la qualité de vie de tous et doit être placée au centre des stratégies de développement territorial. »
Agenda 21 de la culture

« La diversité culturelle est pour le genre humain aussi nécessaire qu’est la biodiversité dans l’ordre du vivant ».
Déclaration universelle de l’Unesco

La rencontre que nous menons aujourd’hui  doit nous ressembler, nous permettre d’échanger, de se taire parfois, d’arriver à faire un pas de plus, de regarder ce qu’on peut faire dans le développement sur les territoires et réfléchir à la manière d’amener la culture partout.

Bienvenue à tous !

Élaboration des priorités et pistes de solution pour le développement du cirque

En matière de diffusion :
Créer un répertoire des salles pouvant accueillir du cirque et des lieux avec chapiteaux et sans chapiteaux.
Faire accéder le cirque au programme du MCC, qui vient en aide aux diffuseurs pluridisciplinaires (TDMC) ;

  • Identifier 4 à 5 lieux pluridisciplinaires pour amorcer un réseau de diffusion cirque
  • S’assurer qu’il existe/existera des possibilités d’accrochage de cirque dans les nouveaux bâtiments et les salles de spectacles/ construction et rénovation.
  • Rendre admissibles les dépenses liées à la diffusion sous chapiteau dans les frais de tournée du CALQ
  • Rendre admissibles les dépenses liées à la diffusion sous chapiteau, dans le programme d’aide aux immobilisation du MCC
  • Accroître  l’aide à l’auto-diffusion
  • Organiser le développement stratégique de la diffusion sous chapiteau. Repérer les diffuseurs intéressés à accueillir les chapiteaux (en auto-production ou accueil à cachet garanti)
  • Assurer la promotion du cirque en région et le rapprochement avec les bureaux de tourisme pour rejoindre de nouveaux publics

En matière de création:

  • Repérer les besoins en résidence des compagnies, notamment de la relève
  • Repérer et consigner dans un répertoire, les lieux qui accueillent du cirque en résidence au Québec et indiquer ceux qui offrent une possibilité de diffusion en plus
  • Développer des nouveaux lieux et des  lieux hors norme de résidence (exemple chez l’habitant…etc.) pour faciliter et développer la recherche-création d’excellence et l’implication dans la communauté
  • Supporter et aider les compagnies et artistes individuels dans leur développement
  • Instaurer des programmes d’aide pour financer la venue des artistes en région

En matière de formation et de développement professionnel:

  • Création, dans le cadre associatif d’En Piste, d’une fédération de loisirs en cirque, reconnue par le MELS.  Elle instaurerait des normes de sécurité, de pédagogie et de qualification des instructeurs.
  • Élargir le financement des écoles de cirque de loisirs et/ou préparatoires par le MCC,  à de nouvelles écoles et ajuster le financement aux véritables coûts de la formation préparatoire.
  • Sensibiliser les municipalités et les MRC sur la valeur ajoutée du cirque afin de justifier l’obtention de nouveaux  financements
  • Offrir des formations pour des gestionnaires en arts du cirque en région
  • Offrir des formations continues dans tous les domaines aux gens du cirque afin de pallier à la pénurie de main d’œuvre qualifiée en région
  • Financer la venue de maîtres de l’étranger pour venir former des gens ici ;
  • Favoriser l’échange d’expertise entre les grands centres et les régions ;
  • Développer les possibilités de mobilité des artistes

Les commentaires sont fermés.