Laboratoire de cirque équestre
Bilan saison 2014
Categories: Cirque en Fleuve

La Centaurée dynamise encore une fois la région avec l’Art du Cirque !

Une saison pleine de surprises et de rebondissements aura permis à la Centaurée d’offrir encore une fois une programmation de qualité dans la région. Fidèle à sa mission, la Centaurée a de nouveau provoqué la rencontre chaleureuse et authentique entre des artistes de cirque et le public d’ici, et ce, dans un cadre des plus féériques.

L’été a commencé le 1er juin avec l’accueil en résidence de création de la Luna Caballera pour sa nouvelle création « Kaléidoscope ». Pendant 3 semaines, artistes humains et équins se sont activés pour offrir en grande première ce nouveau spectacle. Présenté avec succès devant plus de 500 personnes les 21 et 22 juin derniers, au Pavillon Nicole, Kaléidoscope est par la suite parti sur les routes du Québec.

Passant de Montmagny au Cap St-Ignace, la deuxième partie de la programmation s’est poursuivie avec le Festival « Cirque en Fleuve » qui s’est tenu sur le site du Moulin Vincelotte. Le partenariat avec les propriétaires du site a donné l’occasion à la Centaurée d’inviter le public à venir partager les plaisirs incroyables de ce lieu patrimonial. Plusieurs personnes ont manifesté leur joie de visiter le Moulin, admirer le fleuve depuis l’Anse à Gilles et surtout, de revoir ce lieu vivre. C’est en effet un endroit idéal pour ériger un chapiteau, accueillir des artistes et recevoir du public, et le paysage magnifique a grandement participé à la réussite de cette édition. La municipalité a reçu à bras ouvert le festival et a saisi l’occasion d’offrir un cadeau culturel à ses citoyens par la présentation du spectacle déambulatoire « Bêtes de Cirque ».

La programmation 2014 de « Cirque en Fleuve » couvrait un large éventail artistique. Le Cabaret du Moulin marquait l’ouverture du festival avec des artistes provenant de 6 pays différents, présentant des numéros plus surprenants les uns que les autres. Notons au passage la présentation d’un extrait de spectacle en cours d’élaboration d’Elizabeth Gaumond, où la contorsion se mélange au quotidien du personnage pour donner des scènes ahurissantes. « Bêtes de Cirque », une coproduction de La Centaurée et de la Luna Caballera, a permis au Faubourg du Cap St-Ignace de reprendre vie le vendredi soir. Malgré un temps incertain, c’est près de 500 personnes, enfants, parents et grands-parents, qui attendaient les artistes sur le parvis de l’église, prêts à recevoir cette charge de joie acrobatique ! Le samedi soir, un one-woman show se déployait sous le chapiteau, avec l’extraordinaire Krin Haglund. Elle nous faisait vivre avec elle l’attente de son « Rendez-vous », tout en poésie, en humour et en performance physique de haut calibre.

Spectacle atypique et émouvant, « Cirque à Marée Basse » invitait le public à descendre sur les berges de la Pointeaux- Oies. Dans un partenariat novateur avec la Société d’aménagement de conservation des oiseaux migrateurs de Montmagny (SACOMM), La Centaurée a permis à un projet de recherche d’Alain Veilleux d’exister, réalisé en symbiose avec le décor naturel, la musique improvisée en direct par Maïeul Clairefond et la participation de trois femmes artistes circassiennes : Camille Fauchier, Dianna Gonzales et Karianne Hayes ainsi que de Mathieu Grégoire à la conception acrobatique. Cette oeuvre a été soutenue par le programme Arts-Accès de Chaudière-Appalaches.

Pour clore l’événement en beauté et faire plaisir aux amateurs de cirque équestre, le festival s’est terminé avec un Pique-nique de cirque où la Luna Caballera a mené le bal. Présentation didactique des techniques du cirque équestre par Marie-Claude Bouillon et numéros de voltige des ses élèves. Les enfants créatifs n’étaient pas en reste puisqu’ils avaient l’occasion de participer à l’activité de « poney painting » mais aussi de suivre un atelier de souplesse offert par la contorsionniste manitobaine Samantha Halas.

Pour conclure, l’édition 2014 du festival de la Centaurée a été un succès et plus de 2 000 personnes ont participé aux diverses activités. Dans un souci constant de médiation culturelle, celles-ci étaient offertes à tarifs abordables, à contribution volontaire, voire tout à fait gratuitement ! La municipalité du Cap St-Ignace en tire un bilan positif et des discussions sont déjà amorcées pour l’an prochain. Le gestionnaire du site du Moulin Vincelotte, monsieur Jocelyn Gagnon est satisfait de cette première expérience et souhaite qu’elle s’inscrive dans un développement à long terme. La Centaurée, de son côté, se sent privilégiée d’avoir bénéficié de ce partenariat et d’entrevoir la possibilité d’une récurrence sur ce lieu magnifique, avec un accueil aussi chaleureux.

La Centaurée remercie donc tous ses partenaires, collaborateurs, commanditaires, artistes, bénévoles et stagiaires ; le Conseil des Arts et des Lettres du Québec, le programme Arts-Accès de Chaudière-Appalaches, le Conseil des Arts du Canada, la municipalité de Cap-Saint-Ignace, celle de Notre-Dame-du-Rosaire, la SACOMM, les propriétaires et gestionnaires du Moulin Vincelotte, les administrateurs de la Centaurée, la Luna Caballera, et bien sûr le public qui a répondu à l’invitation. Merci à tous et rendez-vous en 2015 !

Alain Veilleux, Directeur artistique

Laisser un commentaire