Laboratoire de cirque équestre
Les infrastructures

Les infrastructures prévues dans la première phase du projet comprennent les éléments suivants : l’aménagement du terrain, une écurie, un manège, une palestre (à l’intérieur du manège) et un chapiteau. Puisque l’environnement fait partie de l’expérience client, il est important de bien identifier le message que l’entreprise désire lui transmettre. La Centaurée voulant offrir un lieu se distinguant de la concurrence tout en étant cohérent avec sa stratégie de positionnement, une prédilection pour le bois a été retenue dans l’architecture des bâtiments.

L’aménagement du terrain

Le vaste terrain de la Centaurée sera aménagé en fonction des besoins de l’organisme, mais aussi dans une volonté de respect de l’environnement ainsi que d’une recherche esthétique originale. En effet, un développement global de type «Land Art» y sera élaboré au fil des années. Un vaste espace de plus de 30 mètres de diamètre sera préparé à proximité de l’écurie afin d’y recevoir le chapiteau chaque saison.

Pour le volet équestre, 10 paddocks clôturés munis d’abris seront installés afin que les chevaux puissent être laissés en liberté et vivre au grand air sur une base régulière. Il y aura un rond de longe de 15 mètres de diamètre ainsi qu’une carrière extérieure de dressage de 40 par 80 mètres.

Un sentier de randonnée sera aménagé sur l’ensemble du terrain et rejoindra le circuit de randonnée équestre de 25 kilomètres déjà balisé dans la municipalité. Une partie du terrain sera aménagée afin de recevoir les caravanes et les roulottes des artistes en résidence. Ces emplacements seront disposés dans un cadre boisé et fourniront les services de base (eau, électricité). La partie basse du terrain sera transformée en parc afin que les visiteurs et les citoyens de Notre-Dame-du-Rosaire puissent profiter d’un espace vert aménagé et agréable pour les pique-niques, les jeux et activités culturelles organisés par la Centaurée. Un espace y est également prévu pour des présentations publiques extérieures.

L’écurie

L’écurie de la Centaurée sera un bâtiment fonctionnel et chaleureux considérant l’utilisation du bois, de matériaux écologiques et une fenestration adéquate bénéficiant d’une orientation maximisant l’économie d’énergie et la lumière du jour. Elle disposera de 20 espaces de boxes standards, un hall d’accueil, une douche pour les chevaux, une pharmacie, une sellerie, une grainerie, et un bureau pour la direction équestre. À l’étage, il y aura un studio pour le palefrenier, une palestre équipée pour la préparation physique des artistes et des élèves avec vestiaires, douches et toilettes. Un entrepôt pour le foin et la litière sera aménagé dans les combles.

Le manège

Le manège sera annexé à l’écurie et aura une dimension de 18 X 36 mètres. Il sera muni d’un sol souple fait de terre, de sable et de copeaux, d’un pare-botte, de fenestration et d’une porte de garage. La hauteur et la structure permettront l’installation d’éléments aériens et d’une longe de sécurité pour la pratique de la voltige. Une piste circulaire gonflable pourra être installée au besoin dans une extrémité du manège. Une balustrade et un mur vitré dans la palestre permettront d’observer les activités se déroulant dans le manège.

Le chapiteau

Le chapiteau de forme circulaire aura une dimension de 28 mètres de diamètre au mur de tour, avec 9,5 mètres de hauteur sous une coupole ronde de 8 mètres. Les quatre mâts seront distancés de 10 mètres afin de pouvoir installer une piste circulaire de cirque en plein centre. Ce chapiteau pourra accueillir 450 spectateurs assis dans des gradins et répondra aux normes de sécurité en vigueur en Amérique du Nord.

La Cavalerie

La production du spectacle de cirque d’été étant assumée par la Luna Caballera, La Centaurée aura besoin d’une cavalerie de 14 chevaux pour réaliser l’ensemble de ses activités des volets formation et recherche et création. Pour la première phase du projet, soit les années 2011 à 2015, il est prévu d’acheter six chevaux et de louer huit chevaux à la Luna Caballera. L’entreprise se procurera donc six chevaux de même race pour la discipline équestre spécifique du carrousel et deux chevaux pour la voltige. Concernant le choix de la race de cheval, il faut tenir compte de leurs aptitudes particulières, autant pour les activités de cirque que pour les activités de formation équestre.

Les promoteurs prévoient acheter des chevaux canadiens qui sont très polyvalents et peuvent être utilisés dans plusieurs disciplines équestres. La race du cheval canadien provient du tout début de la colonie de la Nouvelle-France en 1665. C’est donc la plus ancienne race de cheval en Amérique du Nord. La Centaurée a déjà signé un protocole d’acquisition de chevaux à un taux préférentiel auprès de l’Association québécoise du cheval canadien (AQCC).

Les Équipements

Les besoins de la Centaurée en termes d’équipements ont été analysés avec rigueur, en s’assurant que La Centaurée soit en mesure de réaliser sa mission de manière optimale toute en tenant compte de ses moyens financiers actuels. Elle va rassembler un parc d’équipement de base acrobatique, en cirque, en équipement équestre et en équipement de scène. Celui-ci sera bonifié au fil des années.